Mis en avant

Un sommeil de qualité !

Le sommeil est l’un des facteurs de santé les plus importants : pour garder un bon équilibre, toute dépense d’énergie doit s’accompagner d’un repos proportionnel.

Car c’est durant la nuit que de nombreux processus physiologiques s’activent :

  • élimination des toxines,
  • réparation et croissance des tissus,
  • intégration des expériences émotionnelles,
  • apprentissage et mémorisation…

Pour garantir une qualité de sommeil optimale, il est donc essentiel d’adopter des rituels qui faciliteront notre départ dans le pays des songes. 

Voici quelques conseils de naturothérapie que vous pouvez expérimenter.

Rituels à intégrer à votre routine du soir

Prendre une douche ou un bain le soir, après une journée bien remplie, cela a plusieurs avantages :

Se débarrasser des tensions : profitez de ce moment de détente pour vous libérer des émotions négatives accumulées au cours de la journée. Visualisez l’eau comme un purifiant mental, emportant le stress loin de votre corps.

Nettoyer votre peau des polluants accumulés tout au long de la journée (nanoparticules, perturbateurs endocriniens, pesticides…).

Eau chaude ou eau froide ? Comme il vous plaira ! L’eau chaude possède la capacité d’apaiser les contractures musculaires et les douleurs articulaires, et permet également de créer une vasodilatation (un afflux sanguin important qui facilite les échanges physiologiques dans les tissus). L’eau froide, quant à elle, est dynamisante et stimule le système immunitaire. Elle provoque une vasoconstriction, permettant la décongestion des tissus. Eau chaude comme eau froide faciliteront l’apaisement de l’organisme, et donc le sommeil. Le mieux étant de faire des essais de façon progressive, pour trouver ce qui vous correspond le mieux.

Prendre un bain chaud : pour élever la température de votre corps avant de se coucher qui favorise le sommeil. Un bain chaud détend les muscles et réduit la tension, aussi bien physiquement que psychologiquement. Vous pouvez également y ajouter 3 cuillères à soupe du sel d’Epsom ou du bicarbonate de soude, qui ont tous deux des propriétés favorisant le sommeil.

Si vous n’avez pas le temps ou pas de baignoire, vous pouvez pratiquer le bain de pieds chaud, cela aide à ramener la circulation vers le bas et tempère le trop plein de sang à la tête afin de calmer le mental.

Dîner léger, sommeil apaisé

Le dîner est un moment de détente privilégié. Que vous soyez seul ou en famille, apprenez à manger en pleine conscience, en vous concentrant sur votre assiette. Cela permet non seulement d’apprécier pleinement le goût des aliments, mais aussi – et surtout ! – de bien mastiquer. N’avalez pas goulûment votre nourriture : mâcher plusieurs fois avant d’avaler facilitera la digestion tout en améliorant le passage du bol alimentaire le long du tube digestif. Cela va aussi optimiser l’assimilation des nutriments, en déclenchant plus rapidement la sensation de satiété.

Préférez un repas léger : 

Privilégiez les légumes, les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots…) et les céréales (riz, sarrasin, quinoa, épeautre…). Ajoutez-y de bonnes graisses qui faciliteront l’assimilation des nutriments, comme les huiles d’olive (en cuisson), de lin, de noix, de colza… (assaisonnement uniquement). Évitez les glucides transformés comme le pain, les pâtes, et les produits industrialisés, qui, après un pic de glycémie, seront rapidement stockés sous forme de graisses dans l’organisme.

Il est important de ne pas culpabiliser en cas d’écart, vous avez le droit de vous faire plaisir ! Remplacez le sentiment d’interdiction qui engendre de la frustration, par un sentiment de motivation, qui dynamise la volonté.

Les aliments riches en tryptophane, précurseur de la sérotonine (qui elle-même intervient dans les mécanismes du sommeil et de l’humeur), favoriseraient un meilleur sommeil. En voici quelques exemples :

  • Les légumineuses (lentilles, haricots, pois…),
  • Les oléagineux (noix de cajou, amandes, noisettes…),
  • Certains fruits (bananes, dattes, mangues…),
  • Le chocolat noir.

Il est bien entendu recommandé d’éviter de consommer des excitants le soir tels que le café, le thé, l’alcool, et le tabac.

Retour au calme

La mélatonine est une hormone qui joue un rôle essentiel dans le cycle veille-sommeil : sécrétée à la tombée de la nuit et dans la pénombre, elle favorise l’endormissement. Pour éviter de perturber sa libération et son action dans l’organisme, il est essentiel d’adopter quelques règles de retour au calme.

4h de sommeil en moins diminuent de 30% nos défenses immunitaires, il faut donc favoriser un sommeil réparateur avec les habitudes suivantes : se coucher et se lever à heures régulières. Tabler sur 8h de sommeil par nuit.- Délaisser les écrans au moins 1h avant le coucher.

Évitez la caféine : elle peut sembler efficace pour vous aider à rester éveillé mais est très nocive pour le sommeil.

Évitez l’alcool : il peut faciliter la venue du sommeil, mais aura tendance à provoquer des réveils durant la nuit et un sommeil global de mauvaise qualité.

S’exposez à la lumière du jour pendant au moins 20 minutes par jour : la lumière du soleil pénètre dans vos yeux et incite votre cerveau à libérer des substances chimiques et des hormones telles que la mélatonine, qui sont essentiels à un sommeil sain.

Mangez au plus tard 3 heures avant de se coucher : l’ingestion d’un repas copieux juste avant le coucher conduira à une mauvaise nuit.

Évitez toute activité physique intense après le dîner : le sport a tendance à exciter l’organisme et peut rendre difficile la venue du sommeil.

Le soir, préférez les lumières chaudes et tamisées, pourquoi pas allumer une bougie ! Coupez-vous progressivement des sources de lumières artificielles trop intenses et des lumières bleues, qui vous maintiendront dans un état de veille prolongée, épuisant alors votre organisme.

Stoppez progressivement l’utilisation des écrans (smartphones, tablettes, TV…), et ne les emportez pas dans la chambre : les appareils électroniques créent des champs électromagnétiques qui peuvent potentiellement perturber votre sommeil. Vous pouvez couper le wifi, supprimer la télévision de votre chambre, et éloigner votre portable allumé des organes à forte activité endocrinienne (tête, tronc et bassin). Rappelez-vous, votre chambre à coucher est sacrée ! Privilégiez alors des activités moins stimulantes, comme la lecture, l’écoute de musiques calmes, l’écriture, la relaxation, etc.

Pour ceux qui ont un sommeil léger, aménagez votre chambre de sorte que vous soyez totalement plongé dans l’obscurité : utilisez des rideaux occultants, évitez les radio-réveils trop lumineux…

Laissez vos préoccupations sur le pas de la porte, 1h heure avant le coucher, noter ses soucis : il peut être utile de prendre quelques minutes pour coucher sur papier tout souci ou angoisse vous encombrant l’esprit, et de créer une to-do liste des choses que vous avez à faire le lendemain. Cela permettra de libérer votre esprit, qui vous autorisera à sombrer dans un sommeil profond et réparateur.

Cela peut aller des tâches quotidiennes telles que passer l’aspirateur, prendre un rdv, arroser les plantes… ou bien des tâches plus spécifiques liées à votre travail, à un rendez-vous, à votre formation… Peu importe l’ampleur de la tâche, lorsque le lendemain, le moment de cocher la petite case montrant que vous l’avez fait sera arrivé, vous vous sentirez bien et vous vous rendrez compte de toutes ces choses que vous aurez accomplies durant votre journée. Le but ici est de se rendre compte que vous êtes chanceux et de se focaliser sur les éléments positifs.

La lecture qui permet de nourrir l’esprit ! Elle a de nombreux bienfais tels que de diminuer le stress tout en améliorant la concentration et la mémoire ! C’est donc une activité à ne pas négliger. De plus, lire un livre permet également de se préparer au sommeil. Le soir, lorsque vous vous préparez à aller dormir, que vous avez déjà effectué les rituels précédemment cités, réservez-vous un moment pour la lecture. Accordez-vous entre 15 et 30 minutes de lecture chaque soir, dans votre lit avant de vous endormir. Cela apaisera votre cerveau et canalisera vos pensées.

Utilisez des plantes : Vous pouvez essayer la passiflore, la valériane, l’escholtzia en teinture mère ou en tisanes.

La relaxation

Pour s’endormir en un rien de temps,

voici 2 techniques de respiration :

la méthode 4-7-8

La position :

Allongée dans votre lit, collez votre langue contre votre palais, juste derrière les dents.

La technique :

expirez tout l’air contenu dans vos poumons par la bouche,

fermez la bouche et inspirez doucement par le nez en comptant mentalement jusqu’à 4,

retenez votre respiration durant 7 secondes,

expirez à nouveau par la bouche en comptant jusqu’à 8 et en faisant le son « whoosh ».

Répétez cet exercice 3 fois.

C’est en répétant ces exercices de respiration soir après soir que vous ressentirez un apaisement propice à l’endormissement.

En fin de journée, mettez en place ce rituel de coucher afin de vous déconnecter et aborder la nuit sereinement. Diffusez également des huiles essentielles (vous trouverez des synergies toutes prêtes spécifiques sommeil).

La cohérence cardiaque

C’est un outil de gestion du stress et de l’anxiété basé sur un exercice respiratoire simple.

le 365  = 3 fois par jour

6 respirations par minute pendant 5 minutes

Cliquez sur ce lien ci-dessous pour obtenir toutes les explications sur cette méthode :

La cohérence cardiaque, qu’est-ce que c’est ? – Elisabeth Manoukian (elisabethmanoukiannaturopathe.com)

la cure de citron, sans contraintes

En début d’année, certains s’astreignent à de fastidieuses cures détox. Mais 2020 ayant déjà charrié son lot de contraintes, je vous propose d’opter pour la facilité. Agréable, économique et sans frustration, la cure de citron facilite la digestion et l’apport en vitamine C.

Votre estomac vous pèse après les excès des fêtes, et vous n’avez pas le temps de faire une longue cure de détox alors la cure de citron est faite pour vous.

Plusieurs protocoles selon votre motivation

La matinale pour les pressés :

Tous les matins, ou un matin sur deux, buvez un jus de citron bio fraîchement pressé et quelques zestes dilués dans un verre d’eau tiède. Si possible, attendez 20 minutes avant de prendre votre petit-déjeuner.

La canadienne pour les gourmands :

Réalisez une citronnade canadienne (voir la recette ci-dessous). Consommez-en 7 à 10 verres tout au long de la journée, selon vos envies. Cure recommandée sur une semaine.

Recette la citronnade canadienne

1 demi-litre d’eau (chaude ou froide)

2 cuillères à soupe de jus de citron fraîchement pressé

2 cuillères à soupe de sirop d’érable (environ 20 ml)

1 demi-pincée de piment de Cayenne ou gingembre

L’intense pour les motivés :

Coupez un citron bio en deux. Plongez-le dans une casserole remplie d’un demi-litre d’eau froide et stoppez après 3 minutes d’ébullition. A l’aide d’une fourchette, écrasez le citron dans l’eau de cuisson, filtrez et buvez au long de la journée (à distance d’au moins 30 minutes des repas). Le premier jour, réalisez la recette avec un citron, le deuxième jour avec deux et ainsi de suite durant dix jours. Inversez ensuite le procédé en allant décroissant (neuf citrons au onzième jour, huit citrons au douzième jour). Terminez la cure au vingt et unième jour. A partir de trois citrons, vous pouvez augmenter la quantité d’eau jusqu’à 1,5 litre selon votre goût.

Vitamine C, digestion et perte de poids facilitées

Parmi les cures détox les plus réputées et pratiquées dans le monde, la cure de citron a de nombreuses propriétés bénéfiques pour votre santé, notamment en cette période d’après-fêtes. En stimulant la production de bile, il aide le foie à faire son travail ce qui facilite la digestion. Sa forte teneur en vitamine C lui procure des effets diurétiques, ce qui aidera votre corps à drainer le trop-plein d’eau et de sel dû à une alimentation trop riche. Malgré son acidité, le citron a un effet alcalinisant, ce qui stimule vos fonctions rénales et aide à lutter contre les rhumatismes. La vitamine C qu’il contient permet de limiter la prise de poids, notamment les graisses abdominales.

Erreurs à éviter

Prenez l’habitude de vous rincer la bouche après chaque ingestion d’eau citronnée. En effet, l’acidité du citron attaque l’émail des dents et favorise aphtes et irritations des muqueuses.

Utilisez que des citrons bio, frais et de qualité afin de profiter de toutes les propriétés.

Une cure ponctuelle de une à deux semaines

Idéalement, entamez votre cure de citron juste après les fêtes et pour une à deux semaines. Si vous la trouvez tellement simple que vous envisagez de la prolonger, sachez qu’il n’est pas recommandé de la pratiquer au-delà de vingt et un jours. Cela peut fatiguer votre foie, irriter votre œsophage et générer de l’acidité dans votre estomac.

Cette cure peut être mal tolérée par les convalescents, générer des aigreurs d’estomac ou accentuer la sensibilité dentaire. Si vous ressentez des symptômes désagréables juste après ou au bout de quelques jours, arrêtez la cure.

article inspiré d’Alternative santé n°86 – janvier 2021

Renforcer son système immunitaire naturellement

Notre système immunitaire, nous protège contre les virus, bactéries, champignons et tous les autres agents pathogènes.

Pour plusieurs raisons, il peut s’affaiblir et la maladie peut alors s’installer.

Il est possible d’avoir une bonne immunité avec un bon équilibre entre une alimentation équilibrée, un mode de vie sain et un état d’esprit positif.

Voici quelques pistes qui vont vous aider à améliorer votre immunité de manière naturelle :

Le sommeil

Le manque de sommeil peut avoir de lourdes conséquences sur l’immunité. Le repos est extrêmement important pour les différentes fonctions de l’organisme, dont le système immunitaire.

Un sommeil de qualité va ainsi vous aider à résister à la fatigue et au stress, et donc à renforcer vos défenses naturelles. Le soir, couchez-vous tôt et privilégiez des activités apaisantes comme la lecture.

Quand cela est possible, prenez aussi quelques dizaines de minutes en milieu de journée pour faire une sieste.

Pratiquer une activité physique

activité physique

Préférez une activité physique modérée car une activité trop intense aura l’effet inverse. Privilégiez la marche, le yoga, la natation…

Le secret est dans l’intensité !

Gérer le stress

La cohérence cardiaque
cohérence cardiaque

En plus de la forme physique, la bonne santé mentale est l’un des points essentiels d’un système immunitaire renforcé. Un stress psychologique permanent entraîne une augmentation de la libération du cortisol dans le corps. Cette hormone du stress attaque le système immunitaire et rend le corps fragile. Des pauses et des séances régulières de relaxation sont donc nécessaires, pour booster votre système immunitaire.

Se renforcer avec des compléments alimentaires

* Les probiotiques 

Ils agissent sur le système immunitaire en stimulant plusieurs de ses éléments impliqués dans la défense et l’intégrité des cellules de l’intestin. Ils renforcent la réponse immunitaire face à certaines infections.

* La vitamine D

Elle est importante pour les os, mais aussi pour un fonctionnement normal de notre système immunitaire. L’exposition au soleil favorise la production de vitamine D. Durant la période d’octobre à avril, on pourra compléter ses besoins en vitamine D grâce à un traitement complémentaire.

La vitamine C

La carence en vitamine C, figure parmi les causes de l’affaiblissement du système immunitaire. Puisqu’elle n’est pas synthétisée par l’organisme, elle doit être apportée par l’alimentation ou par une supplémentation en acérola (vitamine C naturelle).

* L’échinacée

C’est une plante qui stimule le système de défense de l’organisme et aide à combattre les refroidissements. Elle est donc à la fois préventive et curative. Avant de commencer une cure avec cette plante, il faudra prendre l’avis d’un professionnel de la santé. En effet, si vous souffrez d’une maladie auto-immune ou de diabète, par exemple, il y a des contre-indications. C’est une plante qui permet de réduire les symptômes et la durée du rhume. Sa consommation régulière permet de limiter les récidives de rhumes et de maladies hivernales. Elle peut se consommer dès l’apparition des premiers signes d’une infection des voies respiratoires (sinusite, rhume, laryngite…).

* Les produits de la ruche

Miel, gelée royale, propolis, les produits de la ruche sont une véritable pharmacie naturelle qui vous permettront de booster le système immunitaire pendant l’hiver.

* L’extrait de pépins de pamplemousse

Très efficace contre les bactéries, les virus et les champignons sans mettre à mal votre flore intestinale.

* Le ginseng

C’est une plante stimulante pour l’organisme. Elle est utilisée comme tonique général. Les études démontrent que le ginseng permet de prévenir et de lutter plus efficacement contre les affections hivernales, (rhume, grippe). Consommée régulièrement, cette plante est d’un grand renfort pour l’immunité.

Et en gemmothérapie ?

* Le bourgeon de cassis

Il permet à l’organisme de mieux résister aux virus et bactéries grâce à ses actions antibactériennes et antivirales. Il renforce également en profondeur l’organisme et optimise l’action des autres bourgeons pris simultanément.

*Le bourgeon d’églantier

Il reconnu pour être un stimulant général aide à fortifier les défenses naturelles. De plus, de par son activité anti-inflammatoire, il possède une action préventive dans les congestions localisées et les affections ORL et broncho pulmonaires à répétition (otites, pharyngites, sinusites, bronchites…), notamment chez l’enfant.

* Le bourgeon d’aulne glutineux

Il aide à lutter contre tous les syndromes inflammatoires aigüs ou chroniques en phase de suppuration, notamment dans la sphère ORL et broncho-pulmonaire : rhinites, trachéo-bronchites, rhinopharyngites ainsi que les sinusites. Le bourgeon d’aulne est également complémentaire des traitements antibiotiques. A utiliser en cure préventive et de manière renforcée en période d’affection aigüe.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter.

Par téléphone au 06 70 97 79 08

elisabethmanoukian.naturopathe@gmail.com

Ces conseils généraux ne dispensent, ni ne remplacent un traitement ou un avis médical.

Hydratez-vous !

Notre corps se compose en moyenne de 70 % d’eau, et si nous ne nous hydratons pas correctement cela peut nuire à notre organisme. Boire de l’eau est vital. Les statistiques montrent que 80 % des français ne s’hydratent pas suffisamment au cours de la journée, et boivent moins d’un litre d’eau par jour. Cela engendre principalement un affaiblissement de l’organisme et un manque d’énergie.

POURQUOI BOIRE DE L’EAU

L’eau est vitale pour notre corps, et il est important de la renouveler chaque jour car notre organisme ne la stocke pas. Tous les jours nous perdons une grande quantité d’eau, pour maintenir notre corps en fonction. Dans notre corps l’eau est utilisée pour :

– maintenir la température corporelle à 37°C

– maintenir le bon fonctionnement du cerveau

– éliminer les déchets et toxines via les urines

– maintenir une peau souple

QUELLE QUANTITÉ D’EAU BOIRE ?

Cela dépend de multiples facteurs : la température, l’âge, la taille, le poids, l’activité physique, la composition des repas (trop salé)… Cependant l’OMS (organisation mondiale de la santé) recommande de boire entre 1,5 l et 2 l d’eau par jour. Mais cela n’est qu’une « recommandation chiffrée ». N’oublions pas que ce que nous mangeons, comme les fruits et légumes, contient aussi de l’eau. Cela dit une personne qui exerce une activité physique régulière devra impérativement boire davantage !

Une méthode très simple vous permet d’évaluer votre état hydrique. Jetez un coup d’œil à la couleur de vos urines. Si elles sont claires, vous êtes bien hydraté, si elles sont foncées vous ne buvez pas assez.

Dans tous les cas n’attendez pas d’avoir soif pour boire car cela signifie que vous êtes déjà déshydraté.

Hydratation

QUELS SONT LES SIGNES DE DÉSHYDRATATION ?

Nous pouvons rester plusieurs jours sans manger, mais pas sans s’hydrater. En l’espace de 24 heures notre corps montrerait déjà des signes de déshydratation (bouche et gorge sèche, maux de tête, étourdissement, malaise… ) entre 24h et 48h plus tard l’issue serait fatale entraînant coma et décès. C’est essentiel de s’hydrater chaque jour !

Quelques symptômes de déshydratation :

– urine foncée

– grande faiblesse – fatigue

– difficulté à avaler

– peau sèche

– vertige

– confusion ou délire

hydratation

CONSEILS PRATIQUES POUR BOIRE DE L’EAU

1 – Dès votre réveil, encore à jeun, buvez un grand verre d’eau tiède

2 – Buvez régulièrement tout au long de la journée, avant même de ressentir une sensation de soif.

3 – Vous n’aimez pas le goût de l’eau plate, faites des infusions de plantes, ajoutez quelques gouttes de citron, ou préparez de l’eau infusée aux fruits.

4 – Investissez dans une jolie gourde qui vous suit partout.

5 – Mangez davantage de fruits et de légumes. Beaucoup sont composés à plus de 80 % d’eau.

L’EAU C’EST LA VIE !

La cohérence cardiaque, qu’est-ce que c’est ?

C’est un outil de gestion du stress et de l’anxiété basé sur un exercice respiratoire simple.

le 365  = 3 fois par jour 6 respirations par minute pendant 5 minutes

Apparue il y a 30 ans aux Etats-Unis,  elle débarque en France dans les années 2000 avec le Docteur Servan Schreiber dans son livre : Guérir le stress, l’anxiété et la dépression sans médicament, ni psychanalyse. Elle est même conseillée par la Fédération Française de Cardiologie.

POUR COMPRENDRE, UN PEU DE PHYSIOLOGIE

La santé est un état physique et mental qui permet à l’individu de fonctionner aussi longtemps que possible en homéostasie dans son milieu. Toute pathologie est causée par un déséquilibre du système nerveux autonome.

L’homéostasie, c’est la capacité que le corps a de maintenir son équilibre de fonctionnement dans un environnement intérieur stable et optimal : température, tension, fréquence cardiaque, fréquence respiratoire malgré les contraintes extérieures : météo, exercice physique, stress. 

Le corps maintient cette homéostasie via le système nerveux autonome qui gère de façon automatique et involontaire la quasi-totalité des régulations et adaptations de l’organisme : température, glycémie, sécrétions hormonales …

Le système nerveux autonome se divise en deux

  • le sympathique : l’accélérateur 
  • le parasympathique : le frein

L’homéostasie = l’équilibre parfait entre sympathique et parasympathique 

En cas de stress ou d’anxiété, le système nerveux sympathique est sur-stimulé vis à vis du parasympathique. La cohérence cardiaque rétablit l’équilibre, recentre. 

LA COHÉRENCE CARDIAQUE, A QUOI CA SERT ?

Il sert à déconnecter le système nerveux autonome de l’environnement temporairement pour atteindre un état de neutralité émotionnel : cela veut dire se mettre sur pause et dans une bulle où plus rien ne nous atteint pour quelques minutes (le rêve). 

5 minutes de cohérence cardiaque donnent des effets similaires à 20 minutes de méditation (idéal lorsqu’on a une vie bien remplie). Les changements se font sentir au bout de 15 jours de pratique régulière. Les bénéfices d’une séance durent environ 4h.

LES EFFETS DE LA COHERENCE CARDIAQUE

La pratique du 365 au quotidien 

3 fois par jour  

Les effets durent environs 4H, donc pour couvrir 12H, il faut faire 3 séances.

Pour cela nous suivons le cycle du cortisol, hormone très importante dans la régulation du stress, entre autres. Le matin, le cortisol augmente pour le réveil, diminue vers 11h pour préparer la digestion, légère remontée dans l’après midi pour booster l’énergie. Baisse en soirée pour préparer le sommeil. 
Aussi

  • séance 1 : au lever (la plus importante de la journée, le cortisol est au plus haut) 
  • séance 2 : avant le repas de midi : se recentrer avant le repas (permet aussi de moins se jeter sur son assiette, bénéfice poids non négligeable !!!) 
  • séance 3 : vers 17 / 18H, on se détend en rentrant du boulot, pour se préparer une bonne soirée et une bonne nuit 

Si besoin y ajouter la séance 4 : très utile en cas de troubles du sommeil, permet de favoriser le lâcher-prise, à pratiquer avant le coucher. 


6 respirations par minute
5 secondes d’inspiration, 5 secondes d’expiration avec la respiration abdominale (gonfler le ventre à l’inspiration, le dégonfler à l’expiration) 


5 minutes par séance
Début des effets au bout de 3 minutes

5 minutes c’est la durée optimale

LES OUTILS NÉCESSAIRES POUR COMMENCER

Application : RespiRelax+
Gratuite, vous êtes guidés avec une boule qui monte et qui descend au rythme choisi : vous inspirez quand elle monte, vous expirez quand elle descend.

Guides respiratoires en ligne :

https://www.coherenceinfo.com/respirotheque

Au bout d’un certain temps, le rythme sera devenu automatique, vous pourrez vous passer d’un support extérieur.

Pour débuter, il est également conseillé de se faire accompagner par un professionnel (3 ou 4 séances) afin de bien prendre l’outil en main et apprendre comment s’approprier la technique. Etant formée comme intervenante en cohérence cardiaque, je peux vous accompagner, n’hésitez pas à me contacter au 06 70 97 79 08 ou dans le menu prendre RDV.

La cohérence cardiaque

Tout le monde peut pratiquer sans aucun risque : de l’enfant au senior en passant par la femme enceinte, c’est bénéfique pour tous.